Avertissement

Afin de respecter les bonnes pratiques en matière de sécurité informatique, de nouvelles normes de construction des mots de passe sont en vigueur sur notre site. À compter du 11 décembre, tous les utilisateurs dont le mot de passe ne respecte pas ces normes seront invités à le modifier une fois connecté à leur dossier.

6 problèmes faciles à éviter lors de la saison de l’impôt des particuliers

Pendant la saison des impôts, de nombreux contribuables font appel à des CPA pour leur expertise et leur professionnalisme. Pour beaucoup de cabinets comptables et de praticiens, cette période en est une de très grande fébrilité où l’on traite un volume énorme de déclarations. Voici six précieux conseils qui vous aideront à satisfaire les attentes de vos clients.

  1. Certains clients pensent que puisque vous êtes un CPA, vous savez quelles questions poser pour couvrir l’ensemble de leur situation.
    Demandez à vos clients de passer à vos bureaux pour la prise d’informations. Prenez le temps de passer en revue la situation fiscale de votre client et de leur famille, et plus particulièrement les changements personnels survenus dans la dernière année. Utilisez des questionnaires, posez des questions et notez les réponses du client. Idéalement, demandez au client de confirmer certaines informations par écrit. 

  2. Certains clients pensent que puisqu’ils font affaire avec un CPA, le gouvernement ne peut pas modifier leur déclaration.
    Remettez à vos clients un dossier contenant une copie des déclarations d’impôts pour leurs archives personnelles. Profitez-en pour passer en revue les déclarations et les hypothèses de travail, s’il y a lieu. Expliquez-leur comment les gouvernements révisent les déclarations. 

  3. Certains clients ne prennent pas le temps de communiquer avec leur professionnel lorsqu’ils reçoivent un avis de nouvelle cotisation.
    Invitez vos clients à communiquer avec vous si les cotisations qu’ils reçoivent diffèrent des déclarations fiscales préparées, car il se peut que vous puissiez intervenir. Soyez clair si vos interventions subséquentes sont facturées en surplus. Ayez l’humilité de reconnaître si vous avez fait une erreur. Beaucoup de frustration se crée lorsque le CPA cherche à défendre ses gestes plutôt qu’à analyser la situation, s’excuser s’il a constaté une erreur et proposer une solution. 

  4. N’acceptez pas un mandat dépassant vos compétences.
    Même si la demande provient d’un client de longue date, il faut avoir la sagesse de reconnaître qu’il y a des sujets avec lesquels vous n’êtes pas familiers (ex. : succession, immeuble locatif hors Canada, contribution excédentaire à un REER, etc.).

  5. Lors de nos enquêtes, il arrive que le professionnel, en effectuant une vérification, s’aperçoive qu’il n’a jamais reçu de confirmation et donc, que la déclaration n’a jamais été transmise.
    Cela semble évident, mais si vous transmettez les déclarations de vos clients par voie électronique (TED), assurez-vous d’obtenir la confirmation de l’envoi et classez-la. 

  6. Certains clients nous mentionnent qu’ils ne peuvent plus rejoindre leur professionnel en cours d’année ou que celui-ci se désintéresse de leur problème.
    Si votre client vous appelle, répondez à ses questions. Ce n’est pas parce que ce n’est qu’un client d’impôts qu’il est moins important.

Vos clients s’attendent à ce que leur déclaration fiscale tienne compte de toutes les déductions auxquelles ils ont droit et qu’elle soit exempte de toute erreur. Ils s’attendent à la même considération et à votre professionnalisme en tout temps et ils veulent sentir qu’ils sont importants pour vous, peu importe le prix que vous leur facturez.

1.0.0.0